Que ferait Ruth à ma place? Le guide la mère parfaite

la mere parfaiteEtre parent s’est pas facile tous les jours. Franchement on a souvent (trop souvent) l’impression qu’on s’est gouré, qu’on a pas pris la bonne décision, que c’est notre faute si notre enfant n’a marché qu’a 17 mois commencé à faire ses nuits qu’a un an et demi, parle qu’a trois ans, qu’il avait les jambes arquées pendant quelques mois et qu’à 4 ans il ne sait toujours pas lire (vous moquez pas de moi, y a des gamins dans la classe de mon fils qui savent lire. Si, si je vous jure !) Continue la lecture

Premier jour à l’école primaire… mon fils 4 ans et deux mois dans son petit uniforme « so british »

frenchboyinlondon

Il cherche ses grands-parents du regard…

Premier jour à l’école, il y a deux semaines et demie … déjà ! Apres un été de globe-trotteur, 3 semaines en France chez son père + deux semaines chez papi et mamie en France (avec maman) et une semaine sans maman chez papi et mamie… Disons que mon fils était content de retrouver son chez lui. Galère de garde oblige, j’ai été obligée d’appeler les renforts. Mes parents (que ferai-je sans eux) se sont retrouvés à gérer mon petit polisson. Il n’a eu que quelques jours pour se réadapter à Londres et pas une minute en tête à tête avec maman. Mes parents m’ont relayé avant que mon fils ne reprenne l’école. Continue la lecture

Poème de maman pour la rentrée des classes

Balançoire St Pancras
Je suis tombée sur ce joli poème de maman qui m’a particulièrement parlé à quelques jours de la rentrée des classes de mon petit garçon.

Il a été écrit par Emma du blog motherhood for slackers.

Je l’ai traduit de l’anglais, si vous voulez voir la version en anglais n’hésitez pas à aller sur sa page facebook.

« Chère Maitresse,

Je sais que vous êtes très occupée
C’est la rentrée, vous n’avez pas une minute à vous,
Une classe remplie de de petits bouts
Et l’un d’entre eux est le mien. Continue la lecture

Enfants bilingues – c’est pas si facile que ça! Le top trois des réflexions qui m’enquiquinent.

Je ne me suis jamais posée de questions sur comment élever un enfant bilingue. Pour moi, ce serait simple et ça se ferait le plus naturellement du monde puisque je parle français à la maison et mon fils parle anglais à l’école. Oui je sais je suis d’un éternel optimisme ou peut-être un tout petit peu inconsciente…

Mon fiston a commencé a baragouiner à un âge tout à fait normal. Il prononçait certains mots en français et d’autres en anglais et puis… quand il a fallu passer à la phase « phrases », rien ! Alors que les autres petits de la crèche racontaient des histoires fascinantes (à base de dragons et de poudre de perlinpinpin) à leurs parents, le mien il préférait les interprétations à la mime marceau.

Le top 3 des trucs que j’aime entendre (pas) :

Continue la lecture

Londres avec des enfants – (re)découvrir le quartier de Londres St Pancras

Camley street, Lonodn

Camley Street Natural Park

Je vis dans le nord de Londres , j’ai de la chance je peux profiter de Hampstead Heath qui est un parc (on peut quasiment dire un bois) absolument magnifique aux bordures du village de Hamsptead.

Il y a plein de petit parcs sympas à une quinzaine de minutes de chez moi et… si je me motive pour prendre le métro les possibilités sont infinies (enfin presque). Bon après, j’ai pas spécialement envie de me taper plus d’une heure de transport avec mini-moi. Il est adorable mais il a quatre ans et après une après-midi remplie d’aventures, Continue la lecture

Bonne fête des pères, maman ?! Et vous… qu’en pensez-vous?

fetedesperesmamanUn dimanche matin comme les autres, je regarde Dora l’exploratrice en buvant mon café. Je vais chercher le bateau de pirates dans la chambre de mon fils pour qu’il joue. Il se plaint qu’il est beaucoup trop lourd pour lui. Puis il voit Sportacus soulever un rocher à la TV après avoir mangé un Sportcandy (une pomme). Ni une, ni deux me demande une pomme et soulève son bateau de pirate playmobile tout seul, comme un grand, avec un air de conquérant. Continue la lecture

Entorse du genou, béquilles et pensées existentielles

crutchesBelle fin de matinée, je joue avec mon fils. Les cartes mementos sont étalées par terre, ainsi qu’une de mi- douzaine de voitures, du papier et des crayons… Le salon est transformé en salle de jeux. Mon fils, feutres en main, m’annoncent d’un air déterminé qu’il va dessiner sur les murs. Moi pas super chaude pour cet élan d’expression artistique lui réponds « non attend je vais chercher du « blue-tack » pour que tu puisses dessiner sur des feuilles de papier collées au mur. » Il acquiesce, je sais j’ai des grands talents de négociation ! Continue la lecture